Iscosc Internazionale
  • I. PRESENTATION GENERALE de ISCO SC

    Préambule:
    I.S.CO. est une organisation sans but lucratif fondée en 1986 en Italie. Elle est basée dans la province de Venise, région de Vénétie, en Italie. Ses bureaux sont à Mestre, près de Venise.
    I.S.CO. est arrivé au Congo en 2000 et y mène depuis lors des activités de développement communautaire dans les milieux ruraux, dans les domaines d’intervention suivants:

    -l’organisation paysanne, pour améliorer les capacités des structures paysannes à se gérer institutionnellement et techniquement. Pour ce volet d’intervention ISCO a promu la création d’un mouvement associatif constitué de près de 5 000 organisations de base dans la province de Bandundu, qui sont l’expression de plus de 4 millions de personnes, et accompagné près de 1 000 organisations des producteurs dans la province de l’Equateur
    -l’agriculture, pour la promotion des principales cultures de différentes zones d’intervention et le renforcement de la filière commerciale
    -les infrastructures rurales, notamment avec la réhabilitation de routes et de pistes, construction d’adductions d’eau, construction d’écoles et de dépôts, balisage des rivières, construction et réhabilitation des ponts.

    D’une manière générale, les activités de ISCO visent à autonomiser les paysans et à favoriser et/ou à encourager le développement communautaire. Ces diverses activités dont les résultats influent positivement sur le bien-être des populations bénéficiaires sont menées avec l’appui des partenaires tant nationaux qu’internationaux (DELEGATION UNION EUROPEENNE – PAR 2° – PARAU – ECOFAC – PARRSA – PRRIS/BCECO – PADIR – APEP) et le financement des principaux bailleurs de Fonds dont la Banque Mondiale, l’Union Européenne, la Banque Africaine de Développement, l’Agence Française de Développement et le Gouvernement de la RDC.

    Foto 1 fr - carte RDC

    II. LES SAVOIR FAIRE DÉVELOPPÉS PAR ISCO EN RDC

    1. DANS LE DOMAINE DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE EN MILIEU RURAL :
      Appui à la structuration du milieu paysan
      , avec la création de plusieurs milliers de Comités de Développement du Village (environs 5.000 CDV dans la province du Bandundu), des coordinations et faîtières des CDV de territoire dans 14 territoires administratifs du Bandundu et dans 3 territoires de la Province de l’Equateur.

     

     

    Séance de formation des OP à Kahemba

    Séance de formation des OP à Kahemba

    isco2

    Réunion du comité directeur la Faîtière de Feshi

    Relance de la production agricole, avec la diffusion de variétés améliorées de cultures vivrières (manioc, mais, arachide, haricot, niébé) et de rente (palmier à huile) et la promotion de l’élevage (diffusion des géniteurs bovins et ovins améliorés, campagnes de vaccination des poules contre la PPA).

     

    Arrivée des géniteurs améliorés à Feshi

    Parc à bois de manioc à Bolobo

    Parc à bois de manioc à Bolobo

    Vaccination des poules contre le pseudo peste aviaire à Masimanimba

    Etang piscicole à Bagata

    Etang piscicole à Bagata

    La commercialisation des produits agricoles: ISCO a créé au Bandundu un réseau d’une quarantaine de magasins de produits manufacturés et d’achats de produits agricoles, avec transport par camion et baleinières vers les grands marchés régionaux. Ce réseau dispose d’une centrale d’achat et d’un parking de gros à Kinshasa.

    Camion de l’agence commerciale

    Camion de l’agence commerciale

    Parking de gros à Kinshasa

    Parking de gros à Kinshasa

    La planification et la programmation participative, expérience construite notamment avec l’appui aux Conseils Agricoles Ruraux de Gestion (CARG) et l’élaboration de Plans de Développement Agricole de Territoire.

    Elaboration Plan CARG à Popokabaka

    Elaboration Plan CARG à Popokabaka

    Elaboration Plan CARG à Inongo

    Elaboration Plan CARG à Inongo

    2. DANS LE DOMAINE DES INFRASTRUCTURES DE BASE (génie civil et génie rural):

    Entretien des routes par la méthode HIMO à travers des Groupes des Volontaires pour l’Entretien Routier (GVERs ayant le même rôle que les CLERs auxquels ils ressemblent): ISCO a organisé à ce jour l’entretien d’un réseau de près de 2000 km de pistes de desserte agricole dans le Bandundu principalement et à l’Equateur.

    Route entretenue vers Bagata

    Route entretenue vers Bagata

    GVER en pleine activité vers Mawanga

    GVER en pleine activité vers Mawanga

    La stabilisation des abords des routes avec la technologie Vétiver: la technologie vétiver a été introduite au Congo par une Ong américaine qui a utilisé plusieurs cadres de ISCO SC pour en assurer la diffusion. A ce jour les cadres de ISCO SC ont assuré des formations sur cette technologie dans plusieurs provinces de la RDC (Bandundu, Equateur, Bas Congo, etc.). ISCO a en outre assuré l’implantation du Vétiver sur plusieurs points chauds le long de la nationale 1 sur le tronçon Kenge-Masimanimba. Il utilise aussi cette technologie le long des routes de desserte où il intervient.

    Implantation du Vétiver par ISCO sur la RN1

    Implantation du Vétiver par ISCO sur la RN1

    Implantation du Vétiver par ISCO sur la RN1

    Implantation du Vétiver par ISCO sur la RN1

    La construction de ponts: ISCO a construit une soixantaine de ponts principalement dans les provinces de Bandundu et de l’Equateur (voir les sections «projets en cours» et « projets achevés »). ISCO dispose à cet effet d’une forte capacité de mobilisation d’une vingtaine d’ingénieurs TP de haut niveau qui travaillent dans les chantiers et à Kinshasa dans le bureau d’étude.

    Construction d’un pont en béton armé

    Construction d’un pont en béton armé

    Le pont Kwenge en piles canadiennes (73 mt)

    Le pont Kwenge en piles canadiennes (73 mt)

    La construction d’infrastructures rurales: avec le financement de l’Union européenne ISCO a construit au Bandundu plusieurs dizaines de dépôts de stockage de produits agricoles et magasins et des bureaux pour les organisations paysannes.

    Faîtière de Popokabaka

    Faîtière de Popokabaka

    La construction d’infrastructures scolaires: dans le cadre du PRRIS – Projet de reconstruction/réhabilitation des infrastructures scolaires, pendant les premiers mois du 2014 ISCO a achevé la construction de 6 écoles primaires dans les territoires de Feshi et Kahemba, au Bandundu, et est actuellement en train de construire 11 autres écoles (4 toujours dans la Province de Bandundu et 7 dans la Province de l’Equateur).

    Complexe scolaire de Ngemina (Feshi)(en construction)

    Complexe scolaire de Ngemina (Feshi)(en construction)

    Complexe scolaire de Kasasa (Kahemba)  (en construction)

    Complexe scolaire de Kasasa (Kahemba) (en construction)

    La construction d’adductions d’eau potable: avec le financement de l’Union européenne ISCO a achevé (février 2015) une adduction d’eau potable pour la cité de Popokabaka, Bandundu (18.000 bénéficiaires) ; pendant les premiers mois du 2016, ISCO vient aussi d’achever, toujours au Bandundu, une deuxième adduction d’eau potable, pour la cité de de Kahemba (24.000 bénéficiaires).

    Mise en service de l’adduction de Kahemba

    Mise en service de l’adduction de Kahemba

    Approvisionnement d’eau potable à Popokabaka

    Les formations nutritionnelles: à travers les organisations paysannes ISCO organise des formations nutritionnelles dont les thèmes émanent des conclusions des résultats des enquêtes nutritionnelles. Ces formations sont assurées en collaboration avec les zones de santé et par un réseau d’experts nationaux et locaux qui collaborent avec ISCO.

    Formation nutritionnelle à Bagata

    Formation nutritionnelle à Bagata

Présentation

I. PRESENTATION GENERALE de ISCO SC

Préambule:
I.S.CO. est une organisation sans but lucratif fondée en 1986 en Italie. Elle est basée dans la province de Venise, région de Vénétie, en Italie. Ses bureaux sont à Mestre, près de Venise.
I.S.CO. est arrivé au Congo en 2000 et y mène depuis lors des activités de développement communautaire dans les milieux ruraux, dans les domaines d’intervention suivants:

-l’organisation paysanne, pour améliorer les capacités des structures paysannes à se gérer institutionnellement et techniquement. Pour ce volet d’intervention ISCO a promu la création d’un mouvement associatif constitué de près de 5 000 organisations de base dans la province de Bandundu, qui sont l’expression de plus de 4 millions de personnes, et accompagné près de 1 000 organisations des producteurs dans la province de l’Equateur
-l’agriculture, pour la promotion des principales cultures de différentes zones d’intervention et le renforcement de la filière commerciale
-les infrastructures rurales, notamment avec la réhabilitation de routes et de pistes, construction d’adductions d’eau, construction d’écoles et de dépôts, balisage des rivières, construction et réhabilitation des ponts.

D’une manière générale, les activités de ISCO visent à autonomiser les paysans et à favoriser et/ou à encourager le développement communautaire. Ces diverses activités dont les résultats influent positivement sur le bien-être des populations bénéficiaires sont menées avec l’appui des partenaires tant nationaux qu’internationaux (DELEGATION UNION EUROPEENNE – PAR 2° – PARAU – ECOFAC – PARRSA – PRRIS/BCECO – PADIR – APEP) et le financement des principaux bailleurs de Fonds dont la Banque Mondiale, l’Union Européenne, la Banque Africaine de Développement, l’Agence Française de Développement et le Gouvernement de la RDC.

Foto 1 fr - carte RDC

II. LES SAVOIR FAIRE DÉVELOPPÉS PAR ISCO EN RDC

  1. DANS LE DOMAINE DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE EN MILIEU RURAL :
    Appui à la structuration du milieu paysan
    , avec la création de plusieurs milliers de Comités de Développement du Village (environs 5.000 CDV dans la province du Bandundu), des coordinations et faîtières des CDV de territoire dans 14 territoires administratifs du Bandundu et dans 3 territoires de la Province de l’Equateur.

 

 

Séance de formation des OP à Kahemba

Séance de formation des OP à Kahemba

isco2

Réunion du comité directeur la Faîtière de Feshi

Relance de la production agricole, avec la diffusion de variétés améliorées de cultures vivrières (manioc, mais, arachide, haricot, niébé) et de rente (palmier à huile) et la promotion de l’élevage (diffusion des géniteurs bovins et ovins améliorés, campagnes de vaccination des poules contre la PPA).

 

Arrivée des géniteurs améliorés à Feshi

Parc à bois de manioc à Bolobo

Parc à bois de manioc à Bolobo

Vaccination des poules contre le pseudo peste aviaire à Masimanimba

Etang piscicole à Bagata

Etang piscicole à Bagata

La commercialisation des produits agricoles: ISCO a créé au Bandundu un réseau d’une quarantaine de magasins de produits manufacturés et d’achats de produits agricoles, avec transport par camion et baleinières vers les grands marchés régionaux. Ce réseau dispose d’une centrale d’achat et d’un parking de gros à Kinshasa.

Camion de l’agence commerciale

Camion de l’agence commerciale

Parking de gros à Kinshasa

Parking de gros à Kinshasa

La planification et la programmation participative, expérience construite notamment avec l’appui aux Conseils Agricoles Ruraux de Gestion (CARG) et l’élaboration de Plans de Développement Agricole de Territoire.

Elaboration Plan CARG à Popokabaka

Elaboration Plan CARG à Popokabaka

Elaboration Plan CARG à Inongo

Elaboration Plan CARG à Inongo

2. DANS LE DOMAINE DES INFRASTRUCTURES DE BASE (génie civil et génie rural):

Entretien des routes par la méthode HIMO à travers des Groupes des Volontaires pour l’Entretien Routier (GVERs ayant le même rôle que les CLERs auxquels ils ressemblent): ISCO a organisé à ce jour l’entretien d’un réseau de près de 2000 km de pistes de desserte agricole dans le Bandundu principalement et à l’Equateur.

Route entretenue vers Bagata

Route entretenue vers Bagata

GVER en pleine activité vers Mawanga

GVER en pleine activité vers Mawanga

La stabilisation des abords des routes avec la technologie Vétiver: la technologie vétiver a été introduite au Congo par une Ong américaine qui a utilisé plusieurs cadres de ISCO SC pour en assurer la diffusion. A ce jour les cadres de ISCO SC ont assuré des formations sur cette technologie dans plusieurs provinces de la RDC (Bandundu, Equateur, Bas Congo, etc.). ISCO a en outre assuré l’implantation du Vétiver sur plusieurs points chauds le long de la nationale 1 sur le tronçon Kenge-Masimanimba. Il utilise aussi cette technologie le long des routes de desserte où il intervient.

Implantation du Vétiver par ISCO sur la RN1

Implantation du Vétiver par ISCO sur la RN1

Implantation du Vétiver par ISCO sur la RN1

Implantation du Vétiver par ISCO sur la RN1

La construction de ponts: ISCO a construit une soixantaine de ponts principalement dans les provinces de Bandundu et de l’Equateur (voir les sections «projets en cours» et « projets achevés »). ISCO dispose à cet effet d’une forte capacité de mobilisation d’une vingtaine d’ingénieurs TP de haut niveau qui travaillent dans les chantiers et à Kinshasa dans le bureau d’étude.

Construction d’un pont en béton armé

Construction d’un pont en béton armé

Le pont Kwenge en piles canadiennes (73 mt)

Le pont Kwenge en piles canadiennes (73 mt)

La construction d’infrastructures rurales: avec le financement de l’Union européenne ISCO a construit au Bandundu plusieurs dizaines de dépôts de stockage de produits agricoles et magasins et des bureaux pour les organisations paysannes.

Faîtière de Popokabaka

Faîtière de Popokabaka

La construction d’infrastructures scolaires: dans le cadre du PRRIS – Projet de reconstruction/réhabilitation des infrastructures scolaires, pendant les premiers mois du 2014 ISCO a achevé la construction de 6 écoles primaires dans les territoires de Feshi et Kahemba, au Bandundu, et est actuellement en train de construire 11 autres écoles (4 toujours dans la Province de Bandundu et 7 dans la Province de l’Equateur).

Complexe scolaire de Ngemina (Feshi)(en construction)

Complexe scolaire de Ngemina (Feshi)(en construction)

Complexe scolaire de Kasasa (Kahemba)  (en construction)

Complexe scolaire de Kasasa (Kahemba) (en construction)

La construction d’adductions d’eau potable: avec le financement de l’Union européenne ISCO a achevé (février 2015) une adduction d’eau potable pour la cité de Popokabaka, Bandundu (18.000 bénéficiaires) ; pendant les premiers mois du 2016, ISCO vient aussi d’achever, toujours au Bandundu, une deuxième adduction d’eau potable, pour la cité de de Kahemba (24.000 bénéficiaires).

Mise en service de l’adduction de Kahemba

Mise en service de l’adduction de Kahemba

Approvisionnement d’eau potable à Popokabaka

Les formations nutritionnelles: à travers les organisations paysannes ISCO organise des formations nutritionnelles dont les thèmes émanent des conclusions des résultats des enquêtes nutritionnelles. Ces formations sont assurées en collaboration avec les zones de santé et par un réseau d’experts nationaux et locaux qui collaborent avec ISCO.

Formation nutritionnelle à Bagata

Formation nutritionnelle à Bagata

Où nous sommes